Livraison GRATUITE à partir de 30,00€ d'achat

4 conseils pour l’alimentation du chaton non sevré

Cet article concerne l’alimentation du chaton sevré, si votre chaton n’est pas sevré consultez plutôt cet article : 10 choses essentielles à connaître sur l’alimentation du chaton sevré.

 

Votre chaton bien au chaud

La chaleur est un critère très important lors de l’arrivée de votre « bébé ». La chaleur lui rappelle les poils de sa mère, assurez vous donc qu’il soit bien au chaud. Utilisez une couverture (ou un duvet) accompagnée d’une bouillotte. Votre domicile doit être bien chauffé (surtout l’hiver) et tenez-le souvent près de vous (dans vos bras par exemple), votre chaleur corporelle le réchauffant.

Mieux votre chaton se sentira et plus simple sera son alimentation.

 

Lait maternisé pour chaton non sevré

Votre nouvel ami vient d’arriver et il a moins de 2 mois ? Côté alimentation il va falloir veiller à remplacer tous les aliments nutritifs précédemment donnés par le lait de sa mère.

Vous trouverez dans le commerce tout type de lait maternisé. Pour tous goûts et tous budgets, pour la croissance et le bien être de votre chaton.

Côté pratique, bénéficiez en boutique spécialisée de biberons et tétines afin de faciliter l’alimentation du chaton non sevré. Selon l’âge de votre petit animal, il ne sera peut-être pas capable de se nourrir tout seul.


Le sevrage & l’alimentation du chaton non sevré

A l’âge de 5 semaines, vous pourrez commencer à varier l’alimentation de votre chaton en lui proposant tout d’abord (de préférence) des aliments « mi-solides ».

Au début, nous vous conseillons de donner de petites portions de pâtée pour chaton. N’arrêtez pas l’apport en lait pour chaton durant la phase de transition. Commencez par de petits apports de nourriture solide tout en diminuant très légèrement en lait.

Au bout de 5 semaines, vous diminuerez peu à peu la quantité de lait. En parallèle vous devrez augmenter l’alimentation solide.

Si le sevrage est brutal, il risque d’entrainer des troubles digestifs de type diarrhée, mais si vous suivez tous nos conseils, ce cas sera extrêmement rare.


Nourrir un chaton non sevré

Si vous avez accueilli un chaton très jeune, sachez que plusieurs règles sont à respecter concernant sa nutrition. S’il n’est pas en âge de laper (boire à coups de langue), vous devrez le nourrir au biberon, ou à défaut d’une seringue ou d’une pipette.

Pour le chaton non sevré, cela équivaut à des « tétées », vous comprendrez donc qu’elles doivent être données à intervalles réguliers.

Pour le nourrir, mettez votre chaton sur le ventre (jamais sur le dos !), la tête légèrement en arrière, position que le chaton adopte naturellement lorsqu’il tète sa mère.

Veillez aussi à certains détails concernant le matériel d’alimentation. Le trou de la tétine du biberon ne doit pas être trop large, afin d’éviter à votre chaton d’avaler de travers (vous devez absolumet veiller à ça, cela peut entraîner des troubles pulmonaires). Ne pas donner du lait trop chaud, privilégiez du lait tiède.

Lors de l’alimentation du chaton non sevré, assurez-vous que votre compagnon tète de lui-même, n’appuyez surtout pas sur le biberon afin de l’aider ou accélérer la tétée, vous ne lui rendrez pas service !

Rejoins toi aussi la communauté en commentant cet article.

Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.

{% include 'toto' %}